8 mars : journée internationale de lutte pour les droits des femmes

dimanche 7 mars 2021
popularité : 2%

Le 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, partout dans le monde, nous serons mobilisé.es pour gagner l’égalité entre les femmes et les hommes. Ces dernières années, les mobilisations ont été très suivies avec des grèves féministes massives dans certains pays. Plusieurs villes et pays ont même décidé d’en faire un jour férié.

En France, c’est dans la continuité des grandes marches de l’an dernier, qu’un appel unitaire à se mobiliser le 8 mars a été lancé par plusieurs dizaines d’organisations. Cette mobilisation prend une acuité particulière dans le cadre de la pandémie car partout « les confinements ont mis en lumière que les femmes sont indispensables au fonctionnement de la société et invisibilisées en permanence ».
Un des objectifs sera de revendiquer l’égalité au travail car « les femmes subissent particulièrement la précarité, les temps partiels, les petits boulots précaires » et que l’écart de rémunération persiste « à 25 % entre les femmes et les hommes ».
C’est parce que « les inégalités sociales et les violences font partie d’un même système », conclut l’appel, que « comme les femmes de par le monde, nous serons dans la rue à manifester et revendiquer, car sans les femmes, le monde s’arrête ! »

Matériel pour informer et mobiliser

- Égalité professionnelle femmes - hommes à l’AEFE : des avancées qui restent à concrétier - article du SNES hors de France.


Salaires, avancement, discriminations, harcèlement… A l’occasion du 8 mars, la FSU diffuse un guide mémo pour faire valoir vos droits à l’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE dans la Fonction publique :

- Explications en vidéo par la FSU :

- Gude FSU égalité professionnelle dans la Fonction publique :


Extraits des communiqués et tracts nationaux et liens pour les télécharger :

- Communiqué FSU - 8 mars : les remerciements ne suffisent pas

- Tract FSU - Femmes essentiELLES, égalité pas optionnELLE !

Assurer l’égalité salariale et professionnelle
La FSU demande au ministère de la Fonction Publique et à tous les ministères concernés de mettre en place des mesures concrètes permettant de gommer les effets négatifs sur la rémunération des femmes (déroulement de carrière, part variable de la rémunération, revalorisation des métiers à prédominance féminine, temps de travail ...). Cela permettrait notamment de relever le niveau des pensions des femmes et de trouver des sources de financement supplémentaire pour garantir la pérennité du système de retraite.
Lutter contre toutes les violences sexistes et sexuelles
La FSU exige que les axes 5 des plans d’action Egalité professionnelle soient financés à la hauteur des enjeux que représente l’objectif d’éradiquer les violences sexistes et sexuelles au travail comme l’accompagnement et la protection globale de toutes les victimes.


- Tract intersyndical Fonction Publique - 8 mars 2021 : toutes et tous mobilisé·es pour faire de l’égalité femmes homnmes une réalité !

Chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillent gratuitement.
Dans la Fonction publique, les inégalités salariales sont de 19 %.
Les femmes touchent en moyenne 30 % de primes en moins. 82% des temps partiels et 96% des congés parentaux concernent les femmes.
Les femmes sont plus touchées par la précarité : 67 % des contractuel.les sont des femmes et 10 % des postes les moins rémunérés concernent à 70 % les femmes. La lutte contre la précarité et le développement de l’emploi public pérenne sont des enjeux fondamentaux pour l’égalité.
Notre combat pour les services publics et les emplois, c’est aussi celui pour une société féministe qui favorise l’émancipation des femmes, l’égalité professionnelle et qui lutte activement contre les violences sexistes et sexuelles.


- Tract intersyndical Éducation - Le 8 mars : pour une égalité réelle hommes-femmes dans les établissements scolaires, dans les universités et ailleurs.

Sur le front de l’égalité, le ministère communique beaucoup, mais agit peu. Si le plan national d’action pour l’égalité femmes-hommes a été acté au ministère, il tarde à arriver dans les rectorats et pour le moment, rien n’est visible pour les personnels dans les établissements et les services.
Nos organisations FSU, CGT et SUD éducation appellent à faire du 8 mars une grande journée de lutte pour les droits des femmes, y compris dans le secteur de l’éducation.


- Communiqué intersyndical interprofessionnel - L’égalité entre les femmes et les hommes est un levier indispensable de sortie de crise !

La crise inédite que nous traversons a un impact direct sur les femmes. Si elle a été l’occasion de mettre enfin dans la lumière l’utilité sociale de nombreux métiers à prédominance féminine, elle se traduit aussi par des difficultés accrues pour les femmes. Comme le révèle l’OIT (Organisation internationale du travail), dans le monde, les pertes d’emploi et baisses de revenus engendrées par la crise ont été plus importantes pour les femmes que pour les hommes.
Pour nos organisations, l’égalité entre les femmes et les hommes est l’un des leviers de sortie de crise indispensable. Pour construire une société plus juste et plus résiliente nous avons besoin d’investir dans le secteur des soins et du lien, de renforcer les services publics, de revaloriser les métiers à prédominance féminine et de mettre fin aux violences et aux discriminations !


- Communiqué intersyndical Retraité·es - Femmes retraitées : le combat pour l’égalité

Les chiffres sont éloquents : en 2017, tous régimes confondus, la pension brute moyenne des femmes s’élève à 1096 € contre 1777 € pour les hommes. 37 % des femmes retraitées et 15 % des hommes touchent moins de 1000 € de pension brute (909 € nets).
La situation serait pire avec la réforme par points, suspendue pour le moment mais non retirée. La prise en compte de toute la carrière est préjudiciable à tous mais surtout aux femmes. La remise en cause de mesures concernent les droits familiaux et conjugaux aggraverait encore leur situation.


Vidéo - conférence de presse unitaire

- Revoir la conférence de presse unitaire


Suivez la campagne de lutte pour les droits des femmes sur le site de la FSU :