Wallis-et-Futuna

Enseigner à Wallis-et-Futuna

Chaque année, une vingtaine de collègues du second degré sont affectés dans les collèges et l’unique lycée des îles de Wallis-et-Futuna. Cependant, avec un solde migratoire négatif, ces îles se dépeuplent depuis 2003. La conséquence directe pour l’enseignement est une baisse des effectifs qui s’explique principalement par l’évolution de la structure démographique du territoire liée à la baisse du taux de natalité et à l’émigration, et s’observe aussi bien dans le premier degré que dans le second degré.

Demander un poste

Une note de service publiée au BO en avril indique les modalités de constitution du dossier de candidature.
Les candidatures sont examinées exclusivement par une FPMN (Formation paritaire mixte nationale) au MEN à Paris, commission dans laquelle les élus du SNES-FSU siègent majoritairement. Le calendrier scolaire est décalé par rapport à celui de la métropole et la rentrée australe a lieu en février.

Situation administrative des collègues

Selon le décret 96-1026 qui cadre la situation réglementaire des collègues en poste, le séjour est de deux ans renouvelable une seule fois. Cette règle ne vaut pas pour celles et ceux qui disposent du centre des intérêts matériels et moraux à Wallis-et-Futuna. Un nouveau séjour est possible qu’à l’issue d’une affectation ou d’un détachement hors de ce territoire d’une durée minimale de deux ans.

Rémunérations

La rémunération est égale au traitement indiciaire, augmenté de l’indemnité de résidence Paris et du supplément familial de traitement, l’ensemble étant multiplié par un coefficient de majoration. A Wallis-et-Futuna, la valeur de ce coefficient est de 2,05.

De plus une indemnité d’éloignement est versée au fonctionnaire recruté en métropole. Selon les principes de l’article 2 de la loi du 30 juin 1950, le fonctionnaire perçoit chaque fraction au début et en fin de séjour. Pour Wallis-et-Futuna, il est de 9 mois de traitement indiciaire brut, soit au total 18 mois pour deux ans de service. L’indemnité d’éloignement est majorée de 10% au titre du conjoint lorsque celui-ci n’a pas un droit personnel à l’indemnité et de 5% par enfant à charge.

Prise en charge des frais de changement de résidence

Le décret 98-844 relatif à l’indemnité forfaitaire de changement de résidence (IFCR) et la circulaire MEN n° 2015-075 du 27-4-2015 récapitulent les règles d’indemnisation des frais de changements de résidence (voyage et indemnité forfaitaire) ayant pour origine ou destination un DOM ou une COM et les textes de référence.

- Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site du SNES Wallis-et-Futuna, riche d’informations pratiques précises (livret SNES d’accueil très détaillé) :
SNES WF


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 2 avril 2013

Que se passe-t-il au lycée d’État de Wallis-et-Futuna ?

Le mercredi 27 mars, les élèves comme les enseignants découvraient, à la sortie des cours à 11h25, une affiche (qui n’était pas placardée à la récréation de 9h10-9h30) informant « tous les parents d’élèves du lycée » que l’établissement serait fermé à partir du lendemain « jusqu’à nouvel ordre ». Le président (...)