E3C : STOP ! Le SNES-FSU appelle au boycott si le Ministère persiste dans son refus d’annuler la 1ère session

lundi 13 janvier 2020
popularité : 73%

Impréparation ministérielle, destruction du cadre national du baccalauréat, charge de travail alourdie et non reconnue... STOP E3C !

Le degré d’improvisation quant aux épreuves communes de contrôle continu (E3C) est saisissant. A quelques jours de la première session censée débuter à partir du 20 janvier, l’organisation locale de l’examen apparaît comme fluctuante et soumise aux aléas d’une banque nationale de sujets dont la forme comme le fond laissent perplexe.
On ne connaît toujours pas non plus le contenu et les attendus de l’épreuve du grand oral, pourtant présentée comme l’innovation majeure de ce nouveau bac...
Stop ! Inutile de nuire encore davantage aux élèves et à la relation pédagogique, déjà bien mise à mal par cette réforme brutale du lycée.

À l’étranger comme en France, le SNES-FSU appelle à empêcher la mise en œuvre des E3C et à refuser collectivement de choisir les sujets, de surveiller et de corriger les épreuves.
Parallèlement, nous appelons à continuer à signer et faire signer la pétition pour la suppression de la 1ère session (les sections la transmettront au SNES hors de France après avoir recueilli les signatures).

Les proviseurs, par leurs organisations représentatives, ont aussi fait savoir qu’ils craignaient de ne pas être en mesure d’en mener à bien la mise en oeuvre. De plus la fédération des parents d’élèves FCPE demande un "ajournement" de la passation des épreuves tant que toutes les conditions pour la réussite des élèves ne sont pas garanties. Qui veut encore des E3C à part le ministre ?

Banque nationale de sujets (BNS), institutionnalisation de la fraude, sujets à caution, grand flou autour des modalités de correction, absence de texte réglementaire à ce jour concernant la rémunération (et si un texte est publié, nécessitera-t-il ensuite un arrêté pour pouvoir être transposé et appliqué à l’étranger ?) : les raisons de boycotter les E3C sont détaillées dans l’appel national du SNES-FSU : Stop aux E3C !

10 janvier : Lettre ouverte intersyndicale adressée au Ministre

À l’initiative du SNES-FSU, qui porte cette demande depuis des mois, la quasi-totalité des organisations syndicales du 2nd degré ainsi que plusieurs organisations lycéennes ont publié ce 10 janvier une lettre ouverte commune au Ministre de l’Éducation nationale pour exiger l’annulation de la 1ère session d’E3C.

Monsieur le ministre

La rentrée de janvier doit voir se mettre en place la première session d’épreuves communes dites E3C. Nos organisations (SNES-FSU, SE-UNSA, CGT Educ’action, Sud éducation, SGEN-CFDT, SNEP-FSU, SNALC, SIES, FAEN, SNCL, UNL et Lycéens au Centre) vous avaient alerté sur les problèmes tant techniques que pédagogiques que posaient ces épreuves. Les inquiétudes sont désormais partagées par une grande partie de la communauté éducative. A mesure que les semaines passent, les problèmes sont de plus en plus évidents : problèmes d’organisation, lourdeur de la procédure, inégalités de conditions de passage et de traitement entre établissements et donc entre élèves.

Les problèmes matériels ne cessent de s’accumuler, de l’ouverture tardive de la banque nationale de sujets aux difficultés posées par la correction dématérialisée (connexion, débit etc.). Les sujets proposés par la BNS ne correspondent pas dans de nombreux cas aux savoirs travaillés avec les élèves, les grilles d’évaluation apparaissent comme complexes et dénuées de sens par rapport aux exigences requises, l’absence de temps spécifique de concertation et de correction obère la possibilité du travail collectif…

A moins d’un mois de tenue des épreuves, rien n’est prêt, ce qui contribue au stress grandissant des élèves. Les enseignants expriment leur malaise, ne pouvant faire correctement leur travail, alors même qu’ils doivent faire face à une charge de travail très lourde du fait de la mise en place de la réforme.

Les équipes de vie scolaire et les personnels administratifs seront également sous pression pour préparer dans un temps record les différentes phases de la mise en place des E3C (édition des sujets, planning de passage, préparation des salles, scan des copies etc.).

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons solennellement, Monsieur le Ministre, de renoncer à cette session des E3C.

Courrier intersyndical à télécharger pour impression


13 janvier

Documents utile pour agir : le SNES-FSU met à votre disposition un kit d’action Stop E3C !
Modèles de courrier au Recteur, aux IPR, tract aux parents, tract aux collègues des disciplines non concernées par les E3C de janvier, préavis de grève local.