Stage de rentrée 2019 du SNES hors de France

mercredi 4 septembre 2019
popularité : 1%

Stage HDF 2019

Le stage de rentrée du SNES hors de France s’est tenu à Paris, les 26 et 27 août, animé par les militant·es du secteur hors de France du SNES-FSU. Nous remercions la trentaine de collègues et militant·es présents pour leur participation. C’est l’occasion de rompre l’isolement parfois vécu comme tel à l’étranger, de renforcer nos liens, d’échanger entre collègues issus de différents pays et types d’établissements, pour finalement développer nos pratiques syndicales. Etaient représentées les sections SNES d’Algérie, Allemagne, Autriche, Chine (Shanghai et Hong Kong), Colombie, Egypte, Espagne, Kenya, Liban, Niger, Maroc, Portugal, Tchad, Turquie et Vénézuela. Des responsables SNEP-FSU du réseau, ainsi que le responsable SNEP hors de France, ont également pris part aux travaux.

Les grands thèmes d’actualité et axes de nos luttes syndicales ont été présentés, pour la France par la Secrétaire générale du SNES-FSU et pour l’étranger par le Secrétaire national responsable du secteur HDF. Frédérique Rolet est revenue sur les coups portés par le gouvernement actuel sur l’Éducation (réformes du lycée et du bac), la Fonction publique (fin des commissions paritaires, contractualisation), les retraites. Patrick Soldat a analysé le processus de privatisation de l’enseignement français à l’étranger qui affaiblit l’Établissement public AEFE. Dans ce contexte défavorable, le SNES hors de France, fort de la majorité aux élections professionnelles à l’AEFE tant dans les instances centrales que dans les CCPL du réseau, saura lutter et défendre les droits des personnels et le service public d’éducation.

Le SNUipp-FSU hors de France était invité à notre stage, et a fait le point sur les luttes communes menées l’an dernier contre les nombreux refus de renouvellement de détachement dans le 1er degré. Les interventions du SNUipp, en lien avec ses sections départementales, et l’action syndicale menée par la FSU sur le terrain ont permis à presque tous les recours d’aboutir, même si ce n’est malheureusement pas le cas pour 5 personnels résidents à l’AEFE et 9 détachés dans d’autres établissements. Le Ministère reconnaît que ce "fonctionnement" des renouvellements dans le 1er degré est réellement problématique et semble prêt à accorder désormais ces renouvellements sans demander l’avis des DASEN, ce qui permettrait d’éviter les refus. Cette évolution du MEN sur la question du renouvellement de détachement dans le 1er degré est à mettre au compte de nos mobilisations communes ; le SNUipp et les syndicats de la FSU seront particulièrement vigilants quant à sa traduction dans les faits.

Comme de tradition, le SNES HDF avait invité un personnel de l’AEFE. Cette année, la rencontre-débat avec la nouvelle cheffe du service pédagogique à l’Agence a permis d’échanger sur les nouvelles règles de l’homologation des établissements, l’importance de la formation continue, la réforme du lycée et du bac.

Le tour de table des stagiaires a permis d’apprécier la diversité des situations (parfois tendues), tout autant que la récurrence de certains problèmes.

Lors du stage, ont aussi été abordés les points suivants :
- les contrats dans les différents types d’établissements à l’étranger, beaucoup moins protecteurs dans les établissements partenaires (contrats privés de droit local) alors même que les collègues peuvent y être détachés directs ;
- la question de la mobilité forcée, en lien avec les règles du détachement (bornage à 6 ans des détachements accordés à partir du 1er septembre 2019) ;
- les nouvelles règles sur la disponibilité qui s’appliqueront pour les disponibilités accordées à partir du 1er septembre 2019 (voir l’article à venir dans la rubrique carrière)  ;
- l’élaboration des nouveaux barèmes de recrutement des résidents par les CCPL en septembre 2019 ;
- le fonctionnement des CCPL (Commissions consultatives paritaires locales), les droits et obligations des commissaires paritaires ;
- les nouveautés à l’AEFE sur la formation continue, le rôle des EEMCP2 zone, la dématérialisation des bulletins de salaire, le maintien à l’AEFE d’une seule HSA imposable par le chef d’établissement ;
- l’application à l’AEFE de la réforme du lycée,notamment la question de l’offre d’enseignement (spécialités) et des E3C (épreuves communes de contrôle continu).

Stage HDF

Un point a été fait sur la trésorerie et la syndicalisation : la force du SNES hors de France tient à la fois au grand nombre de ses adhérents et au maillage quasi complet des établissements de l’AEFE.

Ainsi, ce rendez-vous de rentrée, riche en échanges et débats, s’est révélé à la hauteur des attentes, de même qu’une soirée conviviale où les stagiaires et l’équipe d’HDF ont été rejoints par des membres du secrétariat général du SNES, le secrétaire général du SNEP, et des membres de la direction nationale du SNES et du SNEP-FSU.