Après le 24 janvier, action et mobilisations en février dans le réseau AEFE avec les syndicats de la FSU !

samedi 9 février 2019
popularité : 4%

Article mis à jour au fur et à mesure des retours de nos sections

L’avenir de l’enseignement français à l’étranger est menacé de toute part. Les personnels, les familles et les élèves y sont à la croisée d’un ensemble de réformes néfastes pour l’éducation menées actuellement et qui affectent de plein fouet une grande partie des élèves du réseau : suppressions de postes massives (MEAE/AEFE), restrictions et bornage des détachements (MEN), réformes du lycée et du baccalauréat, explosion des frais d’inscription dans le supérieur pour les étudiants extra communautaires (MESRI).

Les soi disant « réformes » attendues, comme le double rapport des Inspections générales (MEN/MEAE), jamais diffusé, ou le rapport Cazebonne, portent ou porteront de nouvelles atteintes aux missions de service public d’éducation à l’étranger.

Sur le terrain, ces mesures sont subies concrètement dans les établissements, où la coupe budgétaire brutale de l’été 2017 infligée par le gouvernement continue et continuera de produire ses effets destructeurs, le plan d’économies de l’AEFE qui en découle s’étalant sur 3 ans.

A l’approche du prochain Comité technique de l’Agence le 13 février, de nouvelles fermetures massives de postes de titulaires sont annoncées et rejetées dans les Conseils d’établissement.

Parallèlement aux multiples actions d’établissements qui en France font suite à la grève du 24 janvier, le SNES hors de France et les syndicats de la FSU ont lancé un nouveau plan d’action syndicale à l’AEFE, qui couvre la période du 5 au 13 février, date du Comité technique : les personnels multiplient les actions locales, y compris par la grève, pour dire STOP : Stop mépris ! Stop aux suppressions de postes ! Stop au démantèlement de l’AEFE !

Avec le SNES hors de France et les syndicats de la FSU, toutes et tous dans l’action pour s’opposer aux mesures néfastes et défendre l’avenir de l’Établissement public AEFE !

EN GRÈVE LE 24 JANVIER

ÉGYPTE, Le Caire : 52,5% des résidents, 47,5% des personnels de droit local, 25% des expatriés
ESPAGNE, Barcelone : les collègues décident de réaliser une vidéo contre le changement de "statut" des résidents et leur mise en extinction, et de coller des affichettes sur leurs casiers : STOP à la baisse de nos revenus, aux suppressions de postes, à la reforme du lycée !
ESPAGNE, Valence : 52% des résidents et 9 personnels de droit local
INDE, Delhi  : 50% des résidents
INDE, Pondichéry : 13% des résidents
INDONÉSIE, Jakarta : 16% des résidents
KENYA, Nairobi  : 50% des résidents et 30% des personnels de droit local
MALI, Bamako : 53% de résidents du secondaire ( et 77% au primaire), 27,5% des personnels de droit local ; café-croissants offerts par le SNES, demande d’audience auprès de l’Ambassadeur, rédaction d’un courrier aux parents (et d’une plateforme de revendications, mise en place d’une consultation sur les modalités des suites de l’action (proposition de boycott des examens blancs, de rétention administrative des notes). Les grévistes s’opposent aussi à l’augmentation des frais d’inscription à l’université pour les étudiants extra communautaires, jusqu’à 17 fois supérieurs aux frais actuels !
MAROC, collège Anatole-France, Casablanca : 57% des résidents et 23% des personnels de droit local
MAROC, collège Saint-Exupéry, Rabat  : 35% des résidents, 21% des personnels de droit local ; participation à l’Assemblée générale au Lycée Descartes
MAROC, lycée Regnault, Tanger  : 50% des résidents et 20% des personnels de droit local ; petit déjeuner STOP mépris, courrier aux représentants des parents d’élèves
MOZAMBIQUE, Maputo : 100% des résidents !

À l’occasion de cette journée d’action, les sections ont aussi été appelées à faire signer la pétition contre les 2 HSA obligatoires à la rentrée 2019 (projet de décret du MEN) et la pétition contre l’article 1 du projet de loi « Ecole de la confiance » (sic) , pour garder notre liberté d’expression. Continuons à signer et faire signer !

JPEG - 41.2 ko
Lycée Regnault, Tanger : petit déj’ STOP Mépris !

DANS L’ACTION DU 5 AU 13 FÉVRIER

5 FÉVRIER

ÉGYPTE, Le Caire (déjà en grève le 24/01 !)  : 46% des résidents et 32,5% des personnels de droit local en grève
ESPAGNE, Alicante : quelques collègues en grève dans le secondaire (55% des résidents au primaire)
ESPAGNE, Madrid  : distribution de tracts au parents, pancartes à l’entrée du lycée en soutien à la mobilisation interprofessionnelle en France, quelques collègues en grève
ESPAGNE, Valence (déjà en grève le 24/01 !) : 56% des résidents au secondaire (et 67% au primaire) ainsi que 8 personnels de droit local en grève
TUNISIE, La Marsa et Tunis : en heure d’info syndicale, les collègues votent à l’unanimité le boycott des examens blancs

JPEG - 53.4 ko
Madrid 5 février

7 FÉVRIER

MALI, Bamako (suite à la grève du 24/01)  : en heure d’info syndicale, les collègues se prononcent majoritairement pour le report du bac blanc ; l’administration le maintient, du coup boycott du bac blanc dans la majorité disciplines ; les collègues décident aussi la rétention administrative des notes
RUSSIE, Moscou : les collègues décident de rédiger des cahiers de doléances à destination de l’Ambassadeur, du Conseiller culturel, des députés, des élus.

8 FÉVRIER

MAROC, Rabat : boycott du Conseil de Groupement de Gestion du pôle Rabat par les personnels, les parents, les élèves. Article dans la presse marocaine

À SUIVRE

Actions relayées également sur le compte twitter du SNES HDF :
Twitter @sneshdf


Documents joints

Tract Madrid 5 février
Tract Madrid 5 février
Courrier au Directeur AEFE / article Figaro
Courrier au Directeur AEFE / article Figaro