Mission syndicale SNES HDF en Allemagne (Munich, Sarrebruck, Hambourg)

mardi 13 novembre 2018
popularité : 2%

Article mis à jour.

Heure d’information syndicale au lycée français de Munich le 12 novembre

Une militante du secteur hors de France du SNES-FSU et le secrétaire du SNES Allemagne se sont rendus au lycée français de Munich le 12 novembre ; une heure d’information syndicale a été déposée par le secrétaire de la section de Munich (SNEP-FSU). AEFE, Éducation, Fonction publique, menaces sur le paritarisme et importance majeure des élections professionnelles 2018 : la synthèse des échanges est à lire sur le site du SNES Allemagne :
Allemagne

Heure d’information syndicale au lycée franco-allemand de Sarrebruck

Une heure d’information syndicale a été co-animée le 8 octobre par le responsable du secteur HDF et le secrétaire SNES Allemagne au lycée franco-allemand de Sarrebruck.

La note de service du MEN sur les détachements (BO du 13 septembre) est au coeur des préoccupations des collègues ; la mobilité forcée qu’elle impose aux nouveaux personnels « résidents » de l’AEFE pose bien plus de problèmes qu’elle n’en résout et contient en germe une précarisation de l’ensemble des personnels. Le SNES et les syndicats de la FSU interviennent à tous les niveaux et lutteront sans relâche pour obtenir une nouvelle note de service qui respecte la mobilité choisie des résidents (rappelons que la note de service est annuelle et peut donc être ré-écrite). Sur la question de la mobilité, pour le SNES-FSU la question de fond est celle de l’insuffisance du recrutement de titulaires par le Ministère de l’Education nationale : les refus de détachement sont directement liés à la pénurie de titulaires due à la crise de recrutement, elle-même liée à des conditions de travail et de rémunération peu attractives...

Les suppressions de postes à l’AEFE sont un autre motif d’inquiétude chez les collègues, s’agissant aussi bien des postes de résidents et expatriés (le plan de suppressions qui résulte de la coupe budgétaire de l’été 2017 se poursuit) que des postes en contrat local (le plafond d’emplois pousse les établissements à l’externalisation de certaines missions).

Les collègues résidents de Sarrebruck s’étonnent de se voir proposer des IMP (indemnités pour mission particulière) pour effectuer des tâches décrites dans des lettres de mission ressemblant étrangement à ce qui est attendu des expatriés (EEMCP2). Le SNES HDF rappelle que le cadrage AEFE concernant les missions particulières, auquel il a largement contribué, ne prévoit pas de quelconque lettre de mission - sauf pour les missions "Agence". Le SNES refuse que les résidents fassent office d’EMCP2 au rabais, sous la menace d’une éventuelle suppression de poste ; il rappelle aussi que les EEMCP2 ont un périmètre d’intervention, et que celui-ci ne saurait être "interzone".

Ces questions ont fait l’objet l’échange avec la proviseure du lycée lors d’un entretien qui s’est tenu à l’issue de l’heure d’information syndicale.

Heure d’information syndicale au lycée français de Hambourg

Une heure d’information syndicale a réuni une quinzaine de collègues le 1er octobre au lycée français de Hambourg. Après un point sur la situation en France et les fortes inquiétudes qui pèsent sur la Fonction publique, c’est l’avenir de l’Etablissement public AEFE qui a été au coeur des discussions : budget, poursuite du plan de suppressions de postes, note de service du MEN sur le détachement qui impose la mobilité forcée pour tous, des orientations que le SNES-FSU combat fermement !

Le changement de statut du lycée français de Hambourg, appelé à devenir un lycée franco-allemand, suscite beaucoup d’anxiété chez les collègues. Localement, le SNES et les syndicats de la FSU sont partie prenante des nombreux groupes de travail en cours pour préparer cette évolution ; ils veilleront à ce que le changement de statut de l’établissement n’entraîne de dégradation ni pour les élèves, ni pour les collègues, en particulier pour les personnels de droit local.

Pendant ce temps, le SNUipp hors de France organisait lui aussi une réunion d’information syndicale avec les collègues du primaire.

L’après-midi a eu lieu un entretien avec le proviseur du lycée, le directeur de l’école primaire, les représentants du SNES Hambourg, du SNUipp Hambourg, du SNES Allemagne, du SNES hors de France et du SNUipp hors de France.

.

Vous trouverez un compte rendu plus détaillé de ces visites du SNES HDF et du SNES Allemagne à Sarrebruck et à Hambourg sur le site du SNES Allemagne :
Allemagne