Accès à la hors-classe des certifiés 29ème base - 21 juin 2018

jeudi 21 juin 2018
popularité : 2%

La CAPN relative à la hors-classe 2018 des certifiés de la 29ème base s’est tenue le 21 juin, pour les personnels gérés hors académie : certifiés détachés, et certifiés affectés à Wallis-et-Futuna.

D’année en année, le SNES-FSU a fait évoluer les critères d’accès à la hors-classe, conduisant en 2017 à ce que 80% des certifiés partent à la retraite en ayant obtenu cette promotion. Ce taux masquait cependant encore des inégalités selon les disciplines, les niveaux d’enseignement, le genre, les académies ; le dernier échelon de la hors-classe, le plus intéressant en termes de salaire, n’était atteint que par 40% des collègues au moment du départ en retraite.

Dans le cadre de la nouvelle carrière, celle-ci a vocation à se dérouler "sur au moins deux grades". En clair, la hors-classe, jusqu’au dernier échelon, pour toutes et tous ! La note de service 2018 qui cadre le nouveau barème de la hors-classe concrétise cet acquis majeur obtenu par le SNES-FSU, c’est l’aboutissement d’un de ses combats mené depuis la création de la hors-classe en 1989.

Chaque enseignant est désormais assuré d’être promu à la hors-classe au plus tard après 3 ans dans le 11ème échelon et ce, quel que soit l’avis du chef d’établissement, de l’IPR ou du Recteur (Ministre pour la 29ème base) .

Le nouveau barème tient compte de l’ancienneté dans l’échelon détenu au 31 août 2018, ainsi que de l’appréciation finale et pérenne du MEN (responsable de la DGRH B2-4) qui se décline en 4 degrés : « excellent », « très Satisfaisant », « satisfaisant », « à consolider ». À partir de la rentrée prochaine, l’appréciation sera attribuée lors du 3ème « rendez-vous de carrière », au cours de la première année au 9ème échelon.

239 promotions ont été prononcées (111 femmes et 128 hommes)

  • Dernier candidat promu : 195 points ; 11ème échelon avec 1 an d’ancienneté ; né le 19/03/1968
  • Dernière candidate promue : 195 points ; 11ème échelon avec 1 an 6 mois 11 j d’ancienneté ; née le 20/10/1974.

Pour les personnels à égalité de barème (barre = 195 points) et avec un an d’ancienneté au 11ème échelon, le MEN a tenu compte de l’âge et du sexe respectant l’injonction ministérielle à s’approcher du ratio homme/femme du corps considéré lors des promotions lorsque le contingent le permet. En effet, le MEN tient compte du retard de carrière conséquent des femmes. A titre d’information, le ratio F/H dans le corps des certifiés est d’environ 63/37, alors que parmi les collègues proposés, seules 46% de femmes sont promues. Le MEN rééquilibrera donc ce ratio sur plusieurs années afin de tendre vers le ratio H/F du corps des certifiés.

N’ont été promus que des personnels au 11ème échelon.

Les avis attribués par le MEN et cadrés par la note de service se répartissent ainsi : 10 % « excellent », 55 % « très satisfaisant », et 35 % « satisfaisant ». L’avis de la DGRH B2-4 restera valable pour les années suivantes pour chaque collègue non promu cette année.

Parmi les promus, 11 % d’avis ministériels sont « excellent » et 89 % sont « très satisfaisant ».

Après la promotion : le reclassement au 1er septembre 2018.
On est automatiquement reclassé à l’échelon correspondant à l’indice égal ou immédiatement supérieur à celui détenu, avec conservation de l’ancienneté acquise dans l’échelon d’origine. Si cette ancienneté permet d’accéder à l’échelon supérieur, le reclassement est alors prononcé à cet échelon sans conservation d’ancienneté.

Voir le tableau de reclassement au 1er septembre 2018 (accès adhérent) ici.