Révision du Statut commun des détachés MLF

lundi 29 janvier 2018
popularité : 2%

Un groupe de travail s’est réuni le 18 janvier concernant la révision du Statut commun qui régit les détachés à la Mission laïque française et à l’OSUI.

La direction de la MLF entend limiter dans le temps les futurs contrats à trois de 3 ans chacun (donc 9 ans maximum sur le même poste). Le SNES-FSU s’est élevé avec véhémence contre cette mesure. D’abord, la mobilité existe naturellement. Ensuite, les collègues en poste ne sont pas moins bien formés que ceux qui exercent en France. De plus, le bornage des contrats créerait des expatriés au rabais : ils seraient alors les seuls fonctionnaires détachés à l’étranger pour une durée limitée sans prime d’expatriation ni prise en charge du déménagement. Dans le monde rêvé par la direction de la MLF, ces faux-expatriés auraient pour mission de former les recrutés locaux.

Les échanges ont également porté sur d’autres modifications proposées au Statut commun. A chaque fois, les représentants du SNES, eux et pas d’autres qui s’en attribuent le mérite, ont fait préciser le texte, ont proposé des avancées.
La dialogue n’est pas terminé, d’autres discussions auront lieu.