Grève locale au lycée Massignon de Casablanca

vendredi 10 février 2017
popularité : 2%

Grève MassignonAu lycée Massignon de Casablanca (MLF-OSUI), depuis une semaine, les personnels ont fait entendre leur colère à coup de casseroles, sifflets et cartons rouges lors des récréations. L’exaspération est telle que les sections SNES / SNEP de l’établissement ont fini par déposer un préavis de grève local, chose rare à la MLF !

Le 9 février, plus de la moitié des enseignants du secondaire (détachés et recrutés locaux) se sont mis en grève, pour dénoncer les choix anti-pédagogiques et purement comptables opérés par la nouvelle Direction (suppression des groupes en langues vivantes, classes surchargées, suppressions de postes pouvant impliquer des licenciements), mais aussi ses pratiques managériales ainsi que la limitation du droit syndical par la Direction générale de la MLF (voir les revendications dans le tract d’appel à la grève en document joint).

Les grévistes, réunis en AG, ont ensuite élaboré des propositions sur la communication, les moyens d’enseignement (DHG), le bien-être dans l’établissement.

Grève MassignonLa mobilisation ne faiblit pas, les collègues semblent décidés à faire entendre leur voix en manifestant de nouveau leur colère le 13 février.

Le SNES hors de France avait rencontré les personnels du lycée Massignon fin octobre à l’occasion d’une tournée syndicale dans des établissements du Maroc. Les collègues avaient déjà exprimé des inquiétudes, relayées lors de notre rencontre avec le chef d’établissement (qui a été nommé à la rentrée). Force est de constater que le climat ne s’est pas amélioré depuis.

Le SNES Maroc et le SNES hors de France soutiennent cette mobilisation et les revendications légitimes des collègues, que nous avons relayées auprès de la Direction générale de la MLF.

Localement, il est temps qu’un dialogue social puisse s’établir, que la voix des enseignants soit prise en compte, et que cessent l’autoritarisme et les pratiques d’un autre âge.

JPEG - 18.8 ko

Au niveau du siège de la MLF, le SNES HDF demande à pouvoir échanger avec la Direction générale pour obtenir des avancées sur les revendications locales, mais aussi de manière plus générale pour l’ensemble du réseau MLF et OSUI, le rétablissement du droit syndical pour les recrutés locaux (voir nos compte rendus de la CCP du 5 octobre où nous avions mis ce point à l’ordre du jour, et de la CCP du 23 novembre où nous avions déjà déposé une question diverse sur le non-respect du droit syndical au lycée Massignon...).


Documents joints

Tract grève - Massignon
Tract grève - Massignon