Maroc : mobilisation contre la fermeture de la voie professionnelle

jeudi 2 février 2017
popularité : 3%

Le 31 janvier les personnels se sont fortement mobilisés dans les établissements français du Maroc pour dire non à la suppression de la filière professionnelle.

Près de 80% de grévistes sur le pôle Rabat-Kénitra et 35% au lycée Lyautey de Casablanca ont souhaité protester contre cette fermeture qui va à l’encontre de l’intérêt des élèves. La motion ci-dessous a été votée au Lycée Descartes de Rabat.

Motion SNES, SNEP, SNASUB-FSU suite à l’AG du 31 janvier

Nous, personnels grévistes, réunis ce jour en Assemblée Générale, refusons la décision de fermeture de la voie professionnelle dans les lycées de l’AEFE au Maroc.

L’ensemble de la communauté éducative est aujourd’hui mobilisé dans une action unitaire refusant d’être spectateur du démantèlement et de la destruction d’une formation qui permet la réussite de tous les élèves.

L’AEFE, opérateur public, doit jouer pleinement son rôle dans "l’Ecole inclusive", être moteur plutôt que de rester passive. Elle doit présenter un dossier, sérieux et argumenté, à la DGESCO afin que soit validée la possibilité de passation du baccalauréat professionnel à l’étranger.

Les personnels et l’ensemble de la communauté éducative restent mobilisés et vigilants pour aboutir à une solution favorable, c’est-à-dire l’homologation de la voie professionnelle.

L’AEFE se rendrait responsable de toute dégradation d’un climat serein et propice à la réussite de tous nos élèves si elle persistait dans une attitude attentiste.

Dernière minute le 23 février

La mobilisation a payé : après le moratoire annoncé en Comité technique le 2 février, le MEN et l’AEFE ont décidé le maintien de la voie pro pour la rentrée 2017. Elle figurera bien sur la fiche de liaison des élèves. La mobilisation devra perdurer pour que cela ne soit pas un simple sursis...