Tournée syndicale à Madagascar (Antsirabe et Fianarantsoa)

lundi 5 décembre 2016
popularité : 2%

Pour la 2ème année consécutive, le SNES-FSU et le SNUipp-FSU Madagascar ont effectué ensemble une mission syndicale dans les établissements conventionnés AEFE d’Antsirabe et Fianarantsoa du mercredi 9 au samedi 12 novembre 2016. L’objectif était de rencontrer les personnels, les chefs d’établissement et les représentants de parents des associations gestionnaires.

Antsirabe

Rencontre avec l’APE

Le SNES-FSU et le SNUipp-FSU ont pu rencontrer le nouveau président et le nouveau trésorier de l’association de parents d’élèves gestionnaire de l’établissement. Ils ont essentiellement fait le point sur les questions soulevées l’année dernière :
- construction de toilettes aux normes, projet de fabrication de deux salles de classe, d’une salle des professeurs, d’un bureau pour l’APE ;
- grilles de salaire des recrutés locaux ;
- ISAE (1er degré) pour les recrutés locaux inexistante ;
- ligne budgétaire d’HSE inexistante.

La nouvelle équipe du conseil de gestion a semblé ouverte au dialogue social et à l’écoute des personnels. Ils ont été demandeurs de documents (exemples de grilles salariales, RI des recrutés locaux, guide des établissements conventionnés de l’AEFE, etc.) pouvant les aider à aborder leur rôle. Il n’est pas courant que les représentants d’APE se tournent vers les syndicats enseignants sur des questions de gestion des ressources humaines. C’est un point positif, mais cela montre aussi un déficit de pilotage et/ou de communication de la part du SCAC, de l’AEFE, etc.

Heure d’information syndicale au collège

Les points suivants ont été abordés :
- projet de travaux : construction de la salle des professeurs (une priorité pour les collègues), de deux salles de classes ;
- niveau scolaire préoccupant : environ 50 % d’élèves ayant de grosses difficultés de français d’après les collègues. Pas grand chose de mis en place pour ces élèves en difficulté sauf de la sous-traitance auprès de l’Alliance Française qui est proposée aux parents ;
- mise en place de la réforme du collège ;
- toujours pas de ligne budgétaire pour des HSE.

En conclusion de la visite à Antsirabe, il semble qu’il y ait de la « bonne volonté » aussi bien de la part de l’APE que des personnels pour faire évoluer les choses positivement mais que cela est freiné, entre autres, par des difficultés de communication (pas de salle des professeurs, par exemple). Un nouveau principal arrivera en 2017, espérons qu’il œuvrera afin que l’ambiance redevienne sereine.

Fianarantsoa

Rencontre avec principal du collège

Le SNES-FSU et le SNUipp-FSU ont pu rencontrer le principal et aborder la situation de cet établissement :
- effectifs stables ;
- situation budgétaire saine ;
- investissement informatique à cette rentrée ;
- mise en place de la réforme du collège ;
- réorganisation des emplois du temps des élèves ;
- procédure de recrutement des recrutés locaux : commission tripartite (chef d’établissement, représentant des enseignants, représentant de l’APE).

Heure d’information syndicale au collège

Environ 2/3 des enseignants du 2nd degré étaient présents. C’est un point très positif car depuis décembre 2014, l’APE de Fianarantsoa refuse que les recrutés locaux participent à des réunions d’information syndicale sur leur temps de service. Nous déplorons cette situation qui va à l’encontre des préconisations de l’AEFE et ne favorise pas le dialogue social. Mais le chef d’établissement avait modifié l’emploi du temps afin que tous les enseignants soient libérés à 16h, ce qui leur a permis de participer massivement à cette heure d’information syndicale.

Les personnels ont pu échanger et soulever différentes questions :
- les représentants des personnels siégeant au conseil de gestion de l’établissement n’ont plus le droit de vote depuis l’année dernière. Ceci a été décidé unilatéralement par l’APE ;
- grilles salariales : les recrutés locaux peuvent demander au service de gestion une copie de leur grille salariale ;
- les recrutés locaux s’inquiètent de la diminution de leur service d’une année sur l’autre ;
- le conseil de gestion a programmé une revalorisation des salaires pour cette année : à suivre ;
- syndicalisation : un ancien principal avait expliqué aux recrutés locaux qu’ils n’avaient pas le droit de se syndiquer auprès d’un syndicat français ! Nous avons donc tordu le cou à cette idée fausse et nous avons présenté le SNES-FSU et ses différents niveaux d’intervention (établissement, pays, HDF, France). Les recrutés locaux ont perçu l’intérêt de se syndiquer et espérons que certains vont rejoindre la section SNES-FSU de Fianarantsoa.
- mise en place de la réforme du collège : « en douceur » !

En conclusion, cette heure d’information syndicale a permis à la section SNES-FSU de Fianar (renouvelée à 50 % cette année) de se positionner auprès des collègues en contrat local. La présence d’une section syndicale SNES-FSU dans cet établissement est un atout pour faire évoluer les conditions de travail des personnels et favoriser le dialogue social, d’autant que l’actuelle direction facilite ce dialogue en toute sérénité.