Heure d’information syndicale à Vienne

vendredi 19 décembre 2014
popularité : 2%

Un membre du secteur hors de France a été reçu par la section SNES de Vienne (Autriche). A cette occasion, une heure d’information syndicale avait été déposée.
Une vingtaine de collègues étaient présents. Dans le cadre des élections professionnelles, la présentation a porté sur la présence du SNES dans les instances de l’AEFE et sur le réseau de l’enseignement français à l’étranger dans toutes ses composantes (AEFE, MLF, Label France, homologués). Il s’agissait ainsi d’insister sur les questions qui se posent aujourd’hui à l’AEFE et sur son avenir. La question du redéploiement des postes spécifiquement de résidents d’Europe vers d’autres régions du monde trouvait un écho particulier puisque la veille, les collègues avaient été informés qu’un poste (celui de documentation) serait supprimé. Outre cette heure mensuelle d’information, le membre du secteur hors de France a tenu une permanence qui a permis aux collègues d’aborder des questions individuelles.
Deux rencontres avaient aussi été organisées avec la direction du lycée et le conseiller culturel.
Avec la Proviseure du lycée, il a notamment été question de la restructuration immobilière nécessaire dans l’établissement et particulièrement des travaux devant commencer dans le studio Molière. Ce projet de 2005, après de nombreux problèmes administratifs qui ont retardé sa mise en œuvre devrait finalement aboutir mais en nécessitant un emprunt supplémentaire. La question de la complexité des opérations électorales (disparité de mode de vote au MEN et à l’AEFE, instructions parfois tardives ou coïncidant avec les dates des vacances) ont donné lieu à un échange. La chef d’établissement a aussi expliqué le choix de la suppression de poste qui s’était finalement porté sur la documentation, la collègue devant partir à la retraite, au lieu d’un poste de professeur des écoles qui aurait entraîné une mesure de carte scolaire. Certes cette situation est humainement préférable mais il s’agit bien d’une perte d’un poste de résident pour l’établissement, ce que conteste le SNES.
La rencontre avec le COCAC a aussi été consacrée aux questions électorales, au fonctionnement des instances locales (CCPL) et au déménagement prochain de l’Institut culturel. Depuis 1981, l’Institut est installé au Palais Clam-Gallas. Ce magnifique bâtiment construit en 1834 (acheté par la France en 1952) surplombe le lycée de Vienne ; aussi ce déménagement concerne-t-il et inquiète-t-il la communauté éducative. Encore une fois, après le redéploiement des postes d’Europe, les questions d’économie sont au cœur de la stratégie du MAE.
Nos deux interlocuteurs ont salué le dialogue avec la section locale du SNES. Le membre du secteur hors de France du SNES les remercie pour leur accueil et la cordialité des échanges ; tout particulièrement le COCAC, président de la CCPL, qui nous a permis d’assister en tant qu’expert à la CCPL consacrée au recrutement de contrats locaux.