Fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l’Ouest

La directrice de l’AEFE répond aux questions posées par le SNES
mercredi 22 octobre 2014
popularité : 2%

Le SNES-FSU est intervenu dès la fin du mois d’août pour demander la tenue d’un CHSCT sur cette crise sanitaire d’une ampleur exceptionnelle. Il s’est tenu le 10 septembre dernier. Nous avons souhaité ouvrir pour les personnels la possibilité d’exercer leur droit de retrait sans retenue sur salaire ni sanction. Hélas la frilosité de certains syndicats par ailleurs prompts à attaquer le SNES-FSU pour des sièges dans les instances, n’a pas permis d’obtenir un vote unanime des représentants du personnel.

D’autre part, les tergiversations entre l’Agence et le poste diplomatique en Guinée n’ont pas permis une mise en place suffisamment rapide du dispositif indispensable de prévention.

Pour autant nous n’avons pas abandonné. Lors d’une rencontre avec la Directrice de l’AEFE, nous avons porté les exigences de mesures de prévention exprimées par les personnels du lycée de Conakry. Aujourd’hui nous obtenons une réponse de la Directrice qui reprend et accepte l’essentiel des mesures demandées par un courrier du Secrétaire national du SNES HDF en date du 13 octobre. Vous pouvez lire cette réponse ici. Ce sont des avancées.
Les personnels en attendent d’autres notamment sur le plan matériel. Le SNES-FSU les aidera.


Documents joints

Réponse Directrice - Ebola
Réponse Directrice - Ebola