Paul Gauguin - Agadir : se battre pour les missions de service public d’éducation !

dimanche 17 février 2013
popularité : 2%

Le SNES-FSU a écrit au Ministre des Affaires étrangères pour le maintien de l’établissement Gauguin dans l’EGD AEFE Maroc. Cet établissement en gestion directe appartient au plus grand réseau de l’AEFE, emblème de l’enseignement français à l’étranger, constitué uniquement d’établissements en gestion directe sur ses trois pôles. Ses usagers ont fait le choix de l’éducation publique à l’étranger, mission première de l’AEFE. Aujourd’hui ressortent les idées plusieurs fois évoquées de « doublon » avec l’établissement de l’OSUI/Mission laïque et le projet, relancé par la Ministre déléguée aux français de l’étranger, de ne garder qu’une seule structure OSUI, qui absorberait l’EGD Paul Gauguin.

S’agissant de l’AEFE au Maroc et de la présence de l’opérateur de l’État, tout comme des personnels de Gauguin, le SNES-FSU considère que l’idée d’une reprise complète par la MLF/OSUI n’est ni bonne ni acceptable. Les personnels de Gauguin ont exprimé leur volonté de demeurer des agents de l’AEFE, qu’il s’agisse des titulaires détachés ou des personnels de droit local. C’est aussi pour marquer leur désaccord et leur volonté de demeurer dans l’EGD que le 31 janvier dernier, les personnels détachés de Gauguin étaient à 100 % en grève, et les recrutés locaux solidaires à 100 % de leur mouvement.
Des arguments financiers et immobiliers sont, nous dit-on, au centre des motivations de ce projet. D’autres solutions existent que celle actuellement avancée, elles doivent être étudiées concrètement, comme celle de la reprise, par l’EGD-AEFE, de l’établissement de l’OSUI.

Les directions de l’AEFE et de la Mission Laïque française nous disent aujourd’hui que rien n’est décidé mais le SNES-FSU et les personnels ont bien compris que ladite concertation était biaisée. Les rencontres et le séminaire présentés au Maroc sur la question ne consistent en rien d’autre qu’en la mise en pratique d’un et un seul projet. Le SNES rejette cette proposition et s’en remet à votre intervention pour y mettre un terme. Sur place, nos représentants des syndicats de la FSU ont boycotté un séminaire qui n’était rien d’autre que la mise en œuvre de cet unique projet.
La place d’opérateur de l’État qu’occupe l’AEFE dans le monde et au Maroc en particulier doit être réaffirmée.

Comme le SNES-FSU l’écrit au Ministre, « la priorité à l’Éducation affichée par le président de la République ne peut se traduire à l’AEFE et à Agadir par un projet tel que l’abandon complet par l’Établissement public AEFE, du Collège Paul Gauguin.
Le SNES-FSU vous demande aujourd’hui de ne pas entériner ce projet et de maintenir cet établissement dans le réseau de l’AEFE au Maroc. »