Compte rendu du groupe de travail recrutement expatriés – rentrée 2013

vendredi 15 février 2013
popularité : 2%

Le 4 février dernier s’est réuni à l’AEFE, à Nantes, le groupe de travail pour la sélection à entretien des enseignants du second degré et CPE candidatant sur des postes d’expatriés.
Le SNES détient la totalité des sièges (5/5 chez les agrégés et certifiés) dans ces commissions.

Cette année encore un poste d’EPS est à pourvoir aussi avons-nous fait appel à un commissaire paritaire national du SNEP pour siéger sur ce poste.
Le SNES est revenu sur la nécessité de discuter des profils des postes avant leur publication. Les profils sont rarement présentés en conseil d’établissement. Ils sont ensuite élaborés par le secteur pédagogique de l’Agence sans aucune discussion avec les représentants des personnels. C’est une véritable « chasse gardée » du service pédagogique. Même en comité technique, malgré des demandes réitérées, toute une série d’arguments sont donnés pour ne pas les présenter. Cette discussion permettrait pourtant d’éviter des profils « abracadabrantesques » entrainant un faible nombre de candidats sélectionnés sur certains postes. Certaines aberrations sont difficilement compréhensibles.
Quelques exemples :

  • expérience indispensable en collège et lycée et ces deux expériences devant en plus dater de moins de 4 ans !
  • expérience de français langues étrangères (FLE) indispensable pour un conseiller pédagogique en Espagne mais facultative pour un conseiller pédagogique à Madagascar où les besoins sont criants en FLE !
  • expérience de conseiller pédagogique ayant bénéficié d’une décharge pour formation et certification cinéma audiovisuel !

Cette politique conduit d’ailleurs régulièrement l’Agence après la CCPC de mars à republier certains postes restés vacants faute de candidats ayant l’ensemble des compétences exigées, en modifiant a posteriori et à la baisse les critères de recrutement (exemple : conseiller pédagogique pays se transformant en conseiller pédagogique établissement nécessitant seulement une expérience de tutorat).

Les commissaires paritaires SNES sont intervenus afin que les règles de recrutement édictées par l’Agence soient respectées, et ce, pour tous les candidats dans un souci de transparence et d’équité. Grâce aux fiches syndicales notamment et à une comparaison approfondie entre les compétences des candidats et les profils publiés, une vingtaine de candidats supplémentaires ont été sélectionnés par rapport au projet présenté initialement par l’Agence.

Rappelons que cette année encore, des candidats n’ont pas été sélectionnés faute d’avoir justifié toutes les compétences déclarées.


Navigation

Articles de la rubrique